Le temps d’un instant

tumblr_ndnv5yTqr81t839uio1_500

A écouter

Le temps d’un instant

(22/10/14)

Le temps d’un instant sublime
A l’abri de la nuit noire et de son abîme,
Je me suis noyé en voyant ton corps
Dans toute sa splendeur. Je suis ivre mort
Alors que tes baisers me torturent sous l’orage
Et que nos mains cherchent un point d’ancrage.
Nos souffles se font saccadés
Et nos corps heureusement torturés
A la faible lumière de la lune
Et des éclairs traversant la brume.
Le vent souffle dehors.
Moi je supplie l’aurore
De ne pas se lever trop tôt.
Je veux garder la douceur de ta peau,
La fragrance de ton parfum
Et ton cœur sur le mien.
J’implore que ce moment mirifique
Devienne une éternité . Voeux utopique.
Une seconde n’est malheureusement pas infini
Et le temps file se faisant notre ennemi.
Un soupir ou deux,
De faibles sourires dans tes yeux.
Elle est morte la nuit ! C’est le soleil qui l’a tué !
Il ne reste que les souvenirs et,
Peut-être ton odeur sur l’oreiller ?
Adieu être aimé.

©

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s